AMARC est une organisation internationale non gouvernementale au service du mouvement de la radio communautaire, avec presque 4 000 membres et associés dans 150 des pays.

Son objectif est de soutenir et de contribuer au développement de la radio communautaire et participative ainsi que les principes de solidarité et de coopération internationale.

Tous les continents sont représentés sur l'AMARC’s Conseil d'administration international.

Il était une fois, dans 1983 …

AMARC croît si vite que ses fondateurs ne remarquent pas souvent la rapidité avec laquelle le temps a passé. Dans 1998, ce formidable mouvement mondial de la radio communautaire a célébré son 15e anniversaire. En effet, c'était en 1983 qu'un groupe de fans de radio communautaire a rencontré spontanément à Montréal, pour se rendre compte lors de la réunion qu'il y avait déjà un mouvement mondial qui les a embryonnaire ensemble.

Au 1986 2e Assemblée mondiale qui a eu lieu à Vancouver, sur la côte ouest du Canada, ce qui a d'abord été un mouvement spontané a finalement évolué en une organisation non gouvernementale. Dans 1988, à la 3e Assemblée mondiale à Managua, l'Association a acquis le statut d'organisation non gouvernementale.

À Dublin, dans 1990, les débats qui ont lieu lors de la 4e Conférence mondiale sur la AMARC ont porté confirmation du droit de communiquer. Il a également été à Dublin qu'un groupe de femmes a proposé la création d'un réseau international de femmes travaillant dans le domaine de la radio communautaire. Mais ce fut seulement à la Conférence Oaxtepec, tenue au Mexique en 1992, que l'International Women’s Network a été lancé, avec l'AMARC’s Réseau de solidarité internationale.

A Dakar, la 6e Conférence mondiale a permis l'affirmation d'un mouvement enraciné localement, avec des bureaux régionaux forts et indépendants évoluant efficacement dans un contexte de mondialisation du monde.

AMARC’s 7e Conférence, qui a eu lieu à Milan durant l'été 1998, suivi les lignes prévues à la Conférence de Dakar, permettant à l'organisation de franchir trois nouvelles frontières: la frontière juridique, en discutant du nouveau droit international’s reconnaissance des médias communautaires; la frontière technique, en aidant les membres à relever les défis technologiques et en permettant la collaboration de la radio communautaire avec d'autres médias à vocation similaire; et, la frontière géographique, en faisant une percée en Asie et dans les pays arabes.

Le Katmandou’s La 8e Conférence de l'AMARC était le plus grand rassemblement de radiodiffuseurs communautaires à avoir lieu dans la région, devenir une pierre angulaire pour le développement du mouvement de la radio communautaire en Asie-Pacifique. Ainsi que, les participants à l'événement ont approuvé l'organisation’s Plan d'action stratégique pour la période 2003-2006. La Déclaration de Katmandou était le document final créé à la suite des discussions et a finalement été adopté par l'Assemblée générale.

AMARC’s La 10e conférence a eu lieu en novembre 2010 à La Plata, Argentine.

Et l'AMARC’L'histoire va continuer